La face cachée des automates

Vos procédures de désinfection sont-elles conformes aux directives officielles en matière de traitement des dispositifs échographiques ?

 

Travailler plus judicieusement et non plus difficilement, c’est ce que nous voulons tous pour les praticiens de l’imagerie médicale. Pour cela, chaque praticien devrait avoir à portée de main une solution de désinfection complète lui permettant de traiter en tout lieu et à tout moment l’entièreté des dispositifs échographiques.

Que ce soit avec des UV ou du peroxyde d’hydrogène, les automates ne permettent pas de traiter l’entièreté des dispositifs échographiques. Ils n’intègrent pas l’étape essentielle du nettoyage avant la désinfection de haut niveau et ne couvrent pas les poignées, commandes, boîtiers de connecteurs et câbles des dispositifs. La littérature scientifique démontre pourtant que ces éléments (le câble, la fiche et le porte-sonde) peuvent être contaminés par des micro-organismes infectieux après l’utilisation de la sonde [1] [2] [3].

Sans solution d’essuyage complémentaire, les systèmes automatisés ne répondent donc pas aux directives de désinfection pour le traitement complet des dispositifs à ultrasons.

Les utilisateurs de systèmes automatisés se voient donc dans l’obligation d’acquérir des produits supplémentaires pour compléter la procédure de désinfection.

Avec une solution de désinfection complète, telle que l’association des mousses Tristel Clean et Tristel Duo ULT, vous pouvez être sûr de la conformité de votre procédure de désinfection aux directives officielles :

 

Les dispositifs à ultrasons doivent être nettoyés avant la désinfection de haut niveau :

Un nettoyage approfondi est nécessaire avant la désinfection de haut niveau car les matières inorganiques et organiques qui restent sur les surfaces des dispositifs interfèrent avec l’efficacité de ces procédures.” [4]

Les poignées, câbles, commandes et boîtiers de connecteurs de la sonde doivent être nettoyés et désinfectés – et pas seulement la sonde :

Le câble électrique et la prise de courant peuvent de la même manière être contaminés. Par conséquent, l’ensemble de la sonde – et pas seulement la tige d’insertion – doit être soigneusement nettoyé, puis faire l’objet d’un essuyage avec un désinfectant.” [5]

D’autres surfaces (commandes, claviers, connecteurs électriques, etc.) peuvent avoir un contact séquentiel avec les mains gantées contaminées d’un opérateur et la sonde.” [6]

Votre procédure de désinfection des sondes échographiques coche-t-elle toutes les cases ?

Comparons les différentes solutions présentes sur le marché :

Procédures de désinfection des dispositifs échographiques

L’association de Tristel Clean et de Tristel Duo ULT offre la procédure de désinfection des sondes échographiques la plus rapide du marché. Elle garantit un nettoyage et une désinfection de haut niveau des dispositifs de l’extrémité de la sonde au boîtier de connecteurs.

 

 

Découvrez la solution de désinfection portable, conforme et traçable numériquement

Avec Tristel Clean et Tristel Duo ULT, désinfectez l’entièreté des dispositifs échographiques en quelques minutes seulement. La mousse désinfectante de haut niveau Tristel Duo ULT s’avère efficace en 30 secondes seulement. C’est une minute plus rapide qu’une désinfection réalisée à l’aide d’un automate fonctionnant par UV et 14 fois plus rapide qu’une désinfection dans un système de brume H2O2. Quand les minutes sont comptées, Tristel vous permet de gagner un temps précieux sans faire d’impasse sur la fiabilité de la solution adoptée.

Pour en savoir plus sur les façons de perfectionner vos procédures de désinfection des sondes échographiques, ainsi que pour découvrir la solution la plus adaptée à vos besoins, contactez notre équipe d’experts dès aujourd’hui.

 

[1] Guidelines for Cleaning Transvaginal Ultrasound Transducers Between Patients – Ultrasound in Medicine and Biology (umbjournal.org)

[2] Westerway, S. C., Basseal, J. M., Brockway, A., Hyett, J. A., Carter, D. A. (2016) ‘Potential Infection Control Risks Associated with Ultrasound Equipment – A Bacterial Perspective’, Ultrasound in Medicine & Biology [Online] DOI: 10.1016/j.ultrasmedbio.2016.09.004 (Accessed 25 October 2018).

[3] Keys, M., Sim, B., Thom, O., Tunbridge, M., Barnett, A., Fraser, J. (2015) ‘Efforts to Attenuate the Spread of Infection (EASI): a prospective, observational multicentre survey of ultrasound equipment in Australian emergency departments and intensive care units’, Critical care and resuscitation, vol. 17, no. 1, pp. 43-46 [Online]. Available at: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25702761 (Accessed 04 April 2019)

[4] Centres for Disease Control and Prevention (CDC), Cleaning, Guideline for Disinfection and Sterilisation in Healthcare Facilities (2008)

[5] Health Technical Memorandum 01-06: Decontamination of flexible endoscopes. Part C: Operational management (england.nhs.uk)

[6] https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/30092292/

 

Découvrez pourquoi l’essuyage fonctionne